Avatar image of Photographer Léa Michaëlis

Léa Michaëlis

Paris, France

Editorial & Documentary | Fashion & Beauty

Instagram : @michaelistudio Autodidacte, Léa Michaëlis démarre la photographie vers l'âge de 9 ans, poussée par son père dont elle réalise des portraits. À 13 ans, elle est publiée deux fois par la revue Le chasseur d'Images notamment pour sa photo en noir et blanc de son papa. Elle réalise alors trois expositions dans le Sud de la France d'où elle est originaire (juin 2013, janvier 2014, août 2015). En 2016, un an après le décès de son père, elle monte une exposition hommage à son papa sur le thème du temps qui passe où figure ses portraits ainsi que des reportages photos de Marseille et de Paris. Elle évolue ensuite dans son style photographique en se tournant vers la mise en scène. Léa est nommée directrice artistique du Coquelicot Revue ou paraît régulièrement des photographies et des critiques qu'elle rédige. Elle s'installe à Lyon pour un an et part pour Paris afin d'étudier dans le domaine artistique. En juillet 2019, elle rencontre et travaille avec Charlotte Abramow lors d'un workshop durant les Rencontres photo d'Arles. Elle est remarquée par le magazine photo Fisheye et abandonne rapidement ses études pour se lancer en tant que photojournaliste indépendante. De mars 2021 à mars 2023, elle travaille pour l'agence de presse française ENCRAGE et collabore depuis régulièrement avec la presse (La Déferlante, El País, ELLE, Paulette...). ​ En octobre 2021, paraît Notre colère sur vos murs, un ouvrage collectif du mouvement Collages Féminicides Paris aux éditions Denoël, illustré d'une centaine de ses photos et de celles de Tay Calenda. ​ Depuis avril 2023, Léa Michaëlis est représentée par l’agence française de presse RÉA.

FOLLOWERS

7401

EXPERTISE

Professional

STUDIO

Yes

POST PRODUCTION

Yes

VIDEOGRAPHY

No

MORE

Instagram : @michaelistudio Autodidacte, Léa Michaëlis démarre la photographie vers l'âge de 9 ans, poussée par son père dont elle réalise des portraits. À 13 ans, elle est publiée deux fois par la revue Le chasseur d'Images notamment pour sa photo en noir et blanc de son papa. Elle réalise alors trois expositions dans le Sud de la France d'où elle est originaire (juin 2013, janvier 2014, août 2015). En 2016, un an après le décès de son père, elle monte une exposition hommage à son papa sur le thème du temps qui passe où figure ses portraits ainsi que des reportages photos de Marseille et de Paris. Elle évolue ensuite dans son style photographique en se tournant vers la mise en scène. Léa est nommée directrice artistique du Coquelicot Revue ou paraît régulièrement des photographies et des critiques qu'elle rédige. Elle s'installe à Lyon pour un an et part pour Paris afin d'étudier dans le domaine artistique. En juillet 2019, elle rencontre et travaille avec Charlotte Abramow lors d'un workshop durant les Rencontres photo d'Arles. Elle est remarquée par le magazine photo Fisheye et abandonne rapidement ses études pour se lancer en tant que photojournaliste indépendante. De mars 2021 à mars 2023, elle travaille pour l'agence de presse française ENCRAGE et collabore depuis régulièrement avec la presse (La Déferlante, El País, ELLE, Paulette...). ​ En octobre 2021, paraît Notre colère sur vos murs, un ouvrage collectif du mouvement Collages Féminicides Paris aux éditions Denoël, illustré d'une centaine de ses photos et de celles de Tay Calenda. ​ Depuis avril 2023, Léa Michaëlis est représentée par l’agence française de presse RÉA.

FOLLOWERS

7401

EXPERTISE

Professional

STUDIO

Yes

POST PRODUCTION

Yes

VIDEOGRAPHY

No

MORE
Sign-up for free to discover more talented creators or source content for your brandLearn more.
USERS PHOTO
USERS PHOTO
USERS PHOTO
USERS PHOTO